C€ de Billard Carambole 2017 de Brandebourg

Plus d'informations
29 Avr 2017 23:10 - 30 Avr 2017 01:33 #4925 par Max
Salut les amis,
pour une première participation aux C€ regroupés, c'est avant même d'avoir joué une expérience assez formidable. La salle est impressionnante et on croise les plus grands joueurs toutes disciplines confondues : Caudron, Leppens, Quarta, Gualemi, Blomdahl et j'en passe, sans oublier toute la clique française, que je connais très mal, en dehors de mes 4 compères aux quilles.
Bref, j'ai des étoiles plein les yeux, je vais profiter de la journée de demain pour atterrir un peu et supporter mes coéquipiers.
Aller les bleus !
A demain,
Max
Pièces jointes :
Dernière édition: 30 Avr 2017 01:33 par Stéphane.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marie Antoinette, alanbil77
Plus d'informations
01 Mai 2017 08:39 #4926 par Max
Avec la journée d'hier, les choses sérieuses ont commencé par l'individuel. Ayant la chance d'être quallifié directement pour les phases finales, j'ai pu suivre mes camarades; voici un court récit de leurs fortunes diverses.
9:00, Guillaume attaque avec du lourd : Davide Martinelli. Malgré quelques belles défenses, Guillaume n'arrive pas à se défaire de la pression du CE qui s'ajoute à celle mise par le champion italien. Ce dernier n'est pas encore très à l'aise sur les billards "non-italiens", mais il domine facilement notre petit français. Michael et Thibault jouent ensuite en parallèle...mais la salle est immense, je choisis de rester regarder notre ch'ti. Contre un danois, le début de match est un peu hésitant, mais Thibault fini par trouver ses marques sur les attaques et domine le match en deux sets, sérieux ! Je file donc pousser Michaël qui lui aussi a trouvé ses marques...et ça paye : victoire, contre un danois également. Matthieu attaque ensuite par un autre danois (encore !) et fait un match assez moyen, il n'est pas très saignant sur les attaques. Mais il reste constant et le danois n'est pas à l'aise du tout : victoire de Matthieu 2-0.
Le second round pour mes camarades est donc l'occasion pour encore 3 d'entre eux de se qualifier, et pour Guillaume de prendre un peu plus d'expérience avec une victoire possible contre un espagnol. Malheureusement, Guillaume commence mal ses sets et n'arrive pas à se mettre en confiance. La route de la veille et la pression de la compétition auront eu raison de lui, il repart avec deux défaites, mais autant d'envie de revanche.
Avant que nos 3 qualifiés potentiels n'entrent en jeu, le tirage au sort pour la distribution des qualifiés sur les têtes de série en 1/16e de finale a lieu. Le vainqueur de la poule de Thibault tombe sur Aniello (dur!), celui de la poule de Michael tombe sur Gobbi (San Marino) et celui de la poule de Matthieu tombe sur Exler (Allemagne) dans le bas de tableau jouable jusqu'au 1/4 de finale, détail qui aura son importance...
Les deux joueurs de la poule de Thibault se sont neutralisés, il lui suffit donc d'un set pour se qualifier. Titi gagne le premier set et se relache ensuite contre un allemand qui joue détendu, puisqu'éliminé. Défaite 2-1, mais la qualif' pour aller taquiner du champion du monde est dans la poche ! Bravo ! Les choses sont moins faciles pour Michaël qui prend Antonio Buta, un très bon italien, pourtant peu impressionnant sur son premier match, ce qui laisse espérer notre petit français. Mais les choses se corsent dès les premiers coups de queue, Buta enchaine les attaques avec des défenses dans le chateau : trop dur, le match commence par un sévère 36-0, imparable. Le premier set file, mais Michael ne lache rien, et Buta prend un gros coup de pression en fin de second set...laissant à Michael deux billes pour revenir à égalité au dessus des 50 points. Ce dernier rate le coche et perd 2-0, mais Buta peut quand même aller changer de chemise, il a fait quelques gouttes ! Matthieu jouent son dernier match contre un suisse, qui a également battu le danois du premier tour, c'est donc le vainqueur de la rencontre qui passe en 1/16e, un 1/16e jouable, comme décrit plus haut. Notre champion de France commence correctement son match, mais on ne le sent pas à l'aise sur le billard. Il remporte le premier set sans convaincre. Le suisse reprend ensuite du poils de la bête et Matthieu baisse de régime, avec très peu de réussite sur ses attaques. Il fini par perdre 2-1. Se voyait-il déjà accéder au 1/16e "jouable" avec un 1/8e de finale encore plus à sa portée derrière ? Nous ne le saurons pas, mais Matthieu est sorti du match très déçu et frustré, conscient qu'il avait loupé une belle occasion de briller.
Au final, Thibault est le seul français à se qualifier pour les 1/16e. Le tirage l'envoie sur Aniello dans un haut de tableau très dense (Quarta contre Maggio en 1/16, Lopez et Gomez sont aussi dans cette partie). Pour moi ce sera un danois (oui oui, encore !) Sjörup, qui a battu avec un niveau impressionnant un Ricardo Belluta en très petite forme car blessé au genou (pour la petite histoire, il a également battu Quarta en 100 points lors d'un précédent CE...).
Rdv à 11:30 pour Thibault et 13:30 pour moi...élimination directe...action !
A plus,
Max
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Stéphane, Piero, zaccagnini, Marie Antoinette, CS76, alanbil77, ghevart, cetof, Alberto
Plus d'informations
03 Mai 2017 14:43 #4927 par Marie Antoinette
le programme d'aujourd'hui

competition.kozoom.com/en/event/138/


Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Stéphane, alanbil77
Plus d'informations
12 Mai 2017 19:16 #4931 par Max
Après une fin de tournoi décevante, frustrante et peu propice à renforcer la cohésion d'équipe, il m'a fallu une bonne semaine pour prendre du recul. Voilà donc la suite de mon récit.

Thibault ouvre le bal des 1/16e contre le champion d'Europe en titre, Michelangelo Aniello. Je vous laisse aller faire un tour sur kozoom pour voir et revoir ce match, où Thibault est passé à quelques points de l'exploit...quelques fractions de secondes même, si l'on regarde bien la fin du premier set ! Au final, 3-2 pour l'italien, un petite goût amer pour Thibault, mais aussi et surtout la sensation d'avoir fait une très belle partie : en restant libéré et en jouant son jeu. C'est bel et bien la clef lorsque l'on arrive contre des joueurs de ce calibre.
Je prends ensuite la main contre Erling Sjorup, un danois qui m'a paru très en forme la veille contre Belluta avec une nette victoire 2-0. Le premier set est serré, nous sommes tous deux hésitants en début de partie, mais je réussis à me libérer en premier et ferme le premier set à la première occasion. Les deux sets suivants sont plus à mon avantage et Erling n'est pas à son niveau de la veille. Je fais quelques beaux 3 et 5 bandes avant...et je termine le match sur un joli 3-0 assez inespéré. Les sensations étaient bonnes, mais mon adversaire du tour suivant n'est autre que Matteo Gualemi, champion du monde en titre et impressionnant vainqueur de son 1/16e de finale contre un autre italien, inconnu de notre côté des Alpes, mais qui l'aura poussé dans ses retranchement et jusqu'au 5e set !
Voilà donc le 1/8e de finale : déjà un grande majorité d'italiens...et la domination sera sans faille. Je commence mon match sur une erreur d'attaque : l'ouverture que laisse Gualemi n'est pas facile mais je la tente, trop pressé de faire les premiers points. Résultat : je fais 0, laisse une ouverture...et me retrouve 10 points derrière, la sanction est immédiate, le ton est donné. Le premier set est une formalité pour Gualemi. Quand la bille n'est pas masquée, elle est quasi-collée à un coin : trop dur, je finis à 28 en 10-15 minutes maxi. Ayant envie de passer un peu plus de 30 minutes sur le billard, j'essaye d'être plus patient et de ralentir le jeu, défendre plus. Cela équilibre légèrement la partie (cela en plus du fait que l'écart de niveau n'encourage pas Gualemi à donner 100% !). J'ai quelques ouvertures, mais je n'en profite pas. J'arrive à 40. 2-0. Je continue sur cette voie lors du 3eme set et mène assez largement, avec une très belle ouverture alors que j'ai 47 : de quoi faire au minimum 8. Mais encore une fois, je passe à côté du coup et me fais sanctionner. La partie se termien donc logiquement sur un 3-0 net, je suis frustré de ne pas avoir gagné ce 3eme set, qui m'était presque offert.
La suite de l'individuel réserve son lot d'animations, avec un Martinelli antisportif, un Aniello peu en forme et un duel Maggio/Lopez exceptionnel. Mais le grand gagnant est Matteo Gualemi qui détient donc les deux titres majeurs : chapeau ! Son jeu est très beau, sa maitrise semble en effet supérieure à celles des autres italiens. Il a tremblé pendant deux sets en finale face à Lopez, mais a su finir le match de belle manière.

Passons à l'équipe...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Stéphane, Marie Antoinette, CS76, ghevart, Alberto
Plus d'informations
13 Mai 2017 22:00 #4932 par Max
J'ai un peu de temps, donc j'enchaine les posts...vous me pardonnerez de ne pas ménager le suspense comme cette semaine !

Le tirage au sort des poules, dont nous sommes tête de série n°4, nous est favorable à première vue : Espagne et Allemagne 2. Ce sont sur le papier deux formations moins fortes, mais dont il faudra tout de même se méfier. En y regardant de plus près, et comme la formule de jeu l'impose, le quart de finale nous promet l'Italie ou le Danemark : voilà qui est bien moins favorable !
Dans notre poule, la première rencontre est une suprise : l'Espagne bat l'Allemagne2 à l'issue du relai. Avec quelques canards qui resteront dans les anales du 5 quilles espagnol, le public s'enflamme à cette heure tardive, l'Allemagne2 accuse le coup...et l'Espagne ne se démonte pas. Jolie rencontre.
Nous commençons notre mercredi matin par l'Allemagne2, que nous battons facilement 5-0 avec la composition suivante : Thibault et Michael en double, Matthieu et moi en simple. L'opposition n'était pas très forte, mais nous étions concentrés et Thibault et Michael qui ont commencé le relai nous facilitent la tache en prenant de l'avance (à Matthieu en 3 puis moi en 4). Cette compo est reconduite contre l'Espagne l'après-midi, avec le même succès. Deux petits bémols toutes fois pour Thibault qui a laissé un peu trop respirer son adversaire dans le relai (ce dernier a réussi toutes ses attaques, Michael assure avec le second relai) et pour Matthieu que l'on ne sent pas très en forme. Nous sommes donc en 1/4 de finale contre les danois, le soir même.
Ces derniers finissent derrière l'Italie qu'ils ont fait trembler : Sjorup bat Gualemi, fraichement champion d'Europe, en simple, le second simple est gagné 100-99 par Buta (avec une fin de match très très chaude !) et le double est gagné facilement par Quarta et Di Renzo. Le relai a ensuite été poussif au début pour les italiens, mais ces derniers ont su prendre le large à partir du second joueur.
Pour aborder ce quart, nous changeons un détail : Matthieu jouera en seconde position dans le relai, Michael en 3. Cela correspond à l'état de forme constaté sur les premiers matches.
Comme observé plus tôt, les deux danois sont très forts en simple et nous perdons nos deux matches. Je commence le mien par une erreur sur la première ouverture (bis repetita du début contre Gualemi...dommage) : je rate et laisse ma bille devant les quilles, Sjorup se fait plaisir ! Malgré une remontée à quasi égalité vers les 50 points, je ne peux rivaliser : Sjorup manque très peu et laisse des positions difficile, je subis trop le jeu, n'arrivant pas à masquer sur les bandes avant. Heureusement, notre double fait le job et de très belle manière ! Thibault et Michael nous sauvent donc la mise avec une victoire nette. Le courant passe bien entre eux, malgré le fait que leurs jeux soient très différents, et ça se voit. Après une petite vingtaine de minutes de repos, place au relai décisif !
Thibault attaque son relai de manière très méthodique : pas de risque, beaucoup de défense et de coup tactiques pour attendre les bonnes ouvertures. Il prend un peu d'avance mais fait une erreur sur son dernier coup et laisse sa bille devant les quilles en voulant masquer : les danois virent en tête à 48-53. Le job est fait, rien n'est joué.
Matthieu entre en jeu sur une position d'attaque en filotto. Malheureusement, il manque et laisse des ouvertures sur les coups suivants. Nous sommes rapidement menés de 15/20 points, jusqu'au vrai tournant de la partie... Matthieu revient sur la table après avoir tourné le dos au jeu et va se tromper de bille ! Nous sommes décomposés sur nos chaises, attendant la sanction en restant silencieux (hé oui, il faut rester fair play...même si d'autres nous conseilleront après match de faire autrement...je suis preneur de vos remarques). La sanction est très lourde : il fait 10 avec la bille adverse. (enfin une attaque réussie me direz-vous !) Sonderby ne se fait pas prier et enchaine sur la bille libre. La messe est dite pour ce relai n°2 : quelques coups plus tard, Michael prend la main avec environ 50 points de retard.
Malgré une grosse application de Michael, l'écart est trop grand et les danois ne manquent aucune occasion de nous garder à bonne distance, faisant augmenter la pression avec le score. Je prends mon relai avec plus de 60 points de retard. Malheureusement, je n'ai ni la lucidité ni le bras pour inquiéter Sjorup. Nous perdons 200 à 119. Les danois ont été très forts et nos chances étaient minces, même si nous avions pu luter à armes égales, mais la frustration est grande.
Notre chemin s'arrête donc là, au pied du podium, mais battus par une très belle équipe danoise qui ira jusqu'en finale, où les italiens resteront intraitables.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Stéphane, Marie Antoinette, ghevart
Plus d'informations
13 Mai 2017 23:12 #4933 par ghevart
Superbe chronique, tu pourrais devenir l'auteur d'une Newsletter du 5 quilles ?
Elle est bonne l'idée ?
Bien à toi et bravo pour les matchs superbes réalisés
Jean
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: zaccagnini, Marie Antoinette
Temps de génération de la page : 2.081 secondes